Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bonjour

Se mettre au jardinage après sa septième décennie est une découverte ! Nous avions bien un jardin, pendant mon enfance, mais je ne m’y employais guère, souvent éloigné par la vie en internat et les camps de vacances, le tout agréablement, cependant. J’ai dû participer à une ou deux récoltes de pommes de terre et à des cueillettes de groseilles et autres cerises et poires. Sinon, à deux épisodes de mon existence j’ai vécu dans des maisons « avec (très petit) jardin », comme on disait. Je n’y mis guère le pied et encore moins la main.. Et pourtant, aujourd’hui… mais je m’en explique dans le premier billet de ce blog.

Quant à la philosophie, malgré quelques études courtes et beaucoup de lecture, je ne suis jamais parvenu à démêler le vrai du faux dans cette prétendue quête de l’amour de la sagesse, même si bien des centres d’intérêts m’ont occupé, et même préoccupé, parfois.

Mais que vient donc faire le jardin au voisinage de la philosophie ? Grosse question essentielle que je me poserai sans doute tant que je n’aurai pas compris ce qu’est, réellement, par exemple, la sagesse. Et vous ?

Bienvenue sur ce blog, tenu par un énergumène qui ne peut même pas se prétendre jardinier, ni philosophe. Vos commentaires éclairés seront toujours accueillis avec grand intérêt.

rony