Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Entre Falcon et terrain

    Et bien me voilà. Excusez mon absence en ce lieu depuis si longtemps, mais, mon « Falcon » étant en panne, j’ai dû aller voter à pied, non que ce soit désagréable, mais ça prend du temps. Remarquez, « en marchant » on peut réfléchir, penser. Je me disais, et si nos candidats passent le premier tour, ce serait encourageant, motivant toussa toussa !

    Il se trouve qu'ils sont au deuxième tour. Magnifique ! En tant qu’insoumis, je remercie les insoumises et les insoumis qui se sont dévoué-e-s sans compter pour mener campagne. Et grand merci également, à toutes celles et tous ceux qui ont donné leurs voix aux candidats FI de la circo 54-3.

    Bon d’accord, mais là, il va falloir que celles et ceux qui ont oublié de venir voter le 11 viennent le 18, tôt le matin, par exemple, mettre le bulletin  φ dans l’urne, ils auront tout le reste de la journée pour aller prendre un bain de soleil, jouer à la pétanque, faire une marche, que sais-je ? On se sent toujours lieux quand on a bien voté.

    Non parce que, en face de nos candidats il y a un candidat (dont la suppléante est remarquablement invisible) soit disant en marche  qui tente de surfer sur la vague hyper-médiatique et flagorneuse qui porte le roitelet au bulbe rotschildien. Un candidat qui fait fi ( ???!!!???) du Code du Travail, alors que des salariés ne cessent de lutter dans les usines de sa zone industrielle, un candidat sorti d’un improbable chapeau pour appeler les citoyennes et les citoyens à la totale soumission à un gouvernement lui-même soumis à la finance, au lobbysme et à l’autoritarisme et à la concurrence déloyale.

     

    L’Avenir en Commun, c’est bien Patrice ZOLFO et Marie LÉGUS, croyez-moi, je le sais, je les ai vus en chair et en os. Ce n’est pas du vent..  Je reproduis ici ce que j’ai déjà souligné de leur discours lors du lancement de campagne :

    Elle a dit : « J'ai comme vous à cœur de protéger mes enfants et de souhaiter pour eux un bel avenir. Je suis comme vous, soucieuse de leur offrir un monde apaisé et propre dans lequel ils puissent s'épanouir en bonne santé. Un avenir sans guerres, sans nucléaire, sans pesticides, sans misère humaine et c'est ce que propose la France Insoumise. »

    Il  a dit : « Avec Marie, nous avons la volonté de vous représenter au mieux, de représenter haut et fort les valeurs de la France Insoumise, avec nos qualités et nos faiblesses. Nous sommes vos candidats, vous n’êtes pas nos sujets.

    C’est autre chose que la prétendue « modernité » du roitelet et de ses valets, non ?

    C.H φ